Conditions d’entrée en Espagne en cas de voyage depuis un pays hors-UE/EEE

1. Si vous vous rendez en Espagne par voie aérienne (à l’exception des enfants âgés de moins de 12 ans et des passagers en transit), indépendamment du pays de provenance (y compris les Espagnols rentrant en Espagne), vous devrez disposer de l’un des documents suivants :

 

a) Un certificat COVID numérique de l’UE ou équivalent. Vérifiez ici si votre certificat est considéré comme équivalent en fonction du pays où il a été délivré.

À votre arrivée à l’aéroport, vous devrez suivre les indications signalées par la File Orange.

 

b) Si vous ne disposez pas de certificat COVID numérique de l’UE ou son équivalent, vous devrez compléter avant votre départ un formulaire de contrôle sanitaire. Vous pouvez accéder à ce formulaire par le biais du site https://www.spth.gob.es/ ou via l’application Spain Travel Health pour Android ou iOS.

Après avoir complété ce formulaire, vous obtiendrez un code QR que vous devrez présenter à l’embarquement et à votre arrivée en Espagne.

À votre arrivée à l’aéroport, vous devrez suivre les indications signalées par la File Bleue.

 

Si vous vous rendez en Espagne par voie maritime, vous devrez également être en possession d’un certificat COVID numérique de l’UE équivalent ou d’un autre type. Il ne sera pas obligatoire de compléter le formulaire de contrôle sanitaire.

 

2. Si vous voyagez en provenance d’un pays n’appartenant pas à l’UE/EEE, vous devrez obligatoirement présenter un certificat de vaccination ou de rétablissement reconnu à cet effet par le ministère de la Santé. L’autre option est que vous vous trouviez dans l’une des situations décrites ci-dessous :

a) Les résidents habituels dans l’Union européenne, les États associés à l’espace Schengen, Andorre, Monaco, le Vatican (Saint-Siège) ou Saint-Marin qui se dirigent dans ce pays, en présentant le document pertinent.

b) Les détenteurs d’un visa de long séjour délivré par un État membre ou un État associé à l’espace Schengen qui se dirigent dans ce pays.

c) Les professionnels de la santé, y compris les chercheurs de la santé et les professionnels au service des personnes âgées qui se dirigent ou rentrent après avoir exercé leur activité professionnelle.

d) Le personnel de transport, les marins et le personnel aéronautique nécessaire afin d’accomplir les activités de transport aérien.

e) Le personnel diplomatique, consulaire, d’organisations internationales, militaires, de protection civile et les membres d’organisations humanitaires, dans l’exercice de leurs fonctions.

f) Les étudiants qui réalisent leurs études dans les États membres ou les États associés à l’espace Schengen et détenteurs de l’autorisation ou du visa et de l’assurance maladie correspondants, à condition qu’ils se dirigent dans le pays dans lequel ils effectuent leurs études, et que l’entrée ait lieu pendant l’année universitaire ou dans les 15 jours qui la précèdent.

g) Les travailleurs hautement qualifiés dont le travail est nécessaire et ne peut pas être reporté ou effectué à distance, y compris les participants à des épreuves sportives de haut niveau qui se déroulent en Espagne. Ces circonstances devront être justifiées en présentant le document pertinent.

h) Les personnes qui voyagent pour des raisons familiales impérieuses dûment justifiées.

i) Les personnes qui présentent les documents pertinents des cas de force majeure ou une situation de nécessité, ou dont l’entrée est autorisée pour des motifs humanitaires.

j) Résider dans un pays tiers et ne pas être soumis aux restrictions temporaires en matière de déplacements indiquées dans une liste mise à jour périodiquement (consultez la liste en vigueur ici).

Les voyageurs se trouvant dans l’une des situations exceptionnelles (sauf pour les pays exempts de restrictions) et ne disposant pas de certificat de vaccination ou de rétablissement devront présenter le test de diagnostic.

 

En cas de certificat de vaccination obligatoire, ce dernier devra avoir été délivré par les autorités compétentes du pays d’origine à compter des 14 jours suivant la date d’administration de la dernière dose du schéma vaccinal complet (primovaccination), à condition qu’il ne se soit pas écoulé plus de 270 jours depuis la date d’administration de cette dernière dose. Au-delà de ce délai, une dose de rappel devra figurer sur le certificat. Veuillez noter que la dose de rappel obligatoire et l’expiration de 270 jours ne sont pas applicables aux enfants âgés de plus de 12 ans et de moins de 18 ans. Par conséquent, si vous avez plus de 12 ans et moins de 18 ans, vous êtes considéré(e) comme vacciné(e) même si 270 jours se sont écoulés depuis la dernière dose sans avoir reçu de dose de rappel.

Vous pouvez consulter les vaccins admis par l’Agence européenne du médicament ou par l’Organisation mondiale de la santé. Les certificats sur lesquels figurent des vaccins non autorisés par ces organismes sont également admis à condition qu’un des vaccins autorisés soit utilisé pour la dernière dose administrée. Les schémas vaccinaux complets sont définis dans la Stratégie vaccinale face à la COVID-19 de l’Espagne.

Les mineurs âgés de 12 à 17 ans en provenance d’un pays non membre de l’Union européenne ou de l’espace Schengen soumis à des restrictions temporaires en matière de déplacements non essentiels pourront se rendre en Espagne sans avoir besoin d’un certificat de vaccination. Ils pourront présenter un test d’amplification des acides nucléiques-TAAN (RT-PCR ou similaire) négatif, effectué dans les 72 heures avant leur départ. Les enfants de moins de 12 ans n’ont l’obligation de présenter aucun type de certificat.

 

Si vous êtes en possession d’un certificat de rétablissement, celui-ci doit avoir été délivré par l’autorité compétente ou par un service médical, au minimum 11 jours après la réalisation du premier test de diagnostic type TAAN (PCR, TMA, LAMP et similaires) ou du test antigénique rapide ayant donné un résultat positif. Ce certificat sera valable 180 jours à compter de la date du premier résultat positif à un test de diagnostic. Le test rapide de détection d’antigènes utilisé devra figurer dans la liste approuvée par le comité de sécurité sanitaire de l’Union européenne et avoir été effectué par un personnel qualifié.

Si vous disposez d’un certificat de rétablissement autre qu’un certificat COVID numérique de l’UE ou équivalent, vous devrez fournir une preuve documentaire du test de dépistage duquel découle ce certificat de rétablissement.

 

Si vous venez avec un test de diagnostic (valable dans les situations exceptionnelles susmentionnées), veuillez noter que les tests acceptés en Espagne sont les tests TAAN (PCR, LAMP, TMA ou similaires) ou antigéniques. Vous devez présenter un test TAAN négatif réalisé dans les 72 heures précédant votre départ ou un test antigénique réalisé dans les 24 heures précédant votre départ.

 

Nous vous rappelons que les certificats de vaccination COVID-19, les tests de dépistage et les certificats de rétablissement délivrés dans les pays avec lesquels l’UE a établi un accord d’équivalence, sont acceptés dans l’UE dans les mêmes conditions que le certificat COVID numérique de l’UE. Vous pouvez consulter ces informations sur le site web de l’Union européenne (UE).

 

3. Si vous voyagez par voie aérienne ou maritime, vous pourrez être soumis à un contrôle sanitaire lors du premier point d’entrée incluant au minimum, une prise de température, un contrôle des documents ainsi qu’un contrôle visuel de votre état physique.

Si l’on pense que vous avez contracté le COVID-19 ou toute autre pathologie représentant un risque pour la santé publique, vous devrez passer un examen médical et pourrez être soumis à un test de dépistage (test PCR/TMA/RT-LAMP). En outre, si vous venez d’un pays à haut risque ou de l’un de ceux qui seraient établis dans le cadre de la surveillance active liées aux processus d’évaluation du risque, le personnel des services de la santé extérieure pourra vous faire passer un test de dépistage.

Si vous êtes en transit, vous ne devrez présenter aucun formulaire de contrôle sanitaire ni aucun certificat de vaccination, de rétablissement ou de diagnostic, à condition de ne pas quitter l’aéroport et que votre séjour en Espagne n’excède pas 24 heures.

Plus d’informations sur les contrôles hygiénico-sanitaires et les cas pour lesquels une mise en quarantaine est exigée.

 

4. Vous pouvez consulter sur la carte de la page d’accueil les aspects spécifiques de la réglementation de chaque pays et les éventuelles exceptions.